dimanche 2 octobre 2016

Dimanche 28 septembre 2008 : Cravant – Bessy-sur-Cure.

A la sortie de Cravant, le sentier monte sur le coteau, en une pente assez forte sous forêt. Il chemine à travers bois et landes, retrouve des vignes. Par un large chemin d’exploitation, il descend vers l’ancienne route nationale 6 qu’il franchit, quitte la zone des vignobles pour aborder la vallée de la Cure. Cette vallée, voie de passage entre Auxerrois et Morvan, sera le fil d’Ariane que le GR 13 ne quittera pratiquement plus jusqu’au lac des Settons, en plein cœur du Morvan.
Le flottage du bois existait depuis l’Antiquité. La plus ancienne date connue du flottage à bûches perdues dans la région remonte à 1490. Provenant de la forêt du Morvan, les trains de radeaux de bois descendaient jusqu’à Paris. C’est en 1804 que le trafic fut le plus intense.
A l’entrée d’Accolay, je traverse la Cure et le canal. La construction du canal reliant la Cure à l’Yonne par Accolay, en 1850,  marqua la fin du transport fluvial par trains de bois depuis les ports de triage. Seules les péniches continueront encore, déjà concurrencées par le chemin de fer.

Après le village, je gagne les champs. Sur un large chemin, l’itinéraire pénètre dans le bois de Régny, longe la Cure sous forêt et atteint Bessy-sur-Cure. Un sentier rejoint le bord de la rivière et arpente la rive gauche, aire de promenade. C’est là que je retrouve Viviane et Oscar. Nous mangeons sur place au bord de la rivière, avant de repartir.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire