dimanche 2 octobre 2016

Lundi 13 avril 2009 : Blannay – Saint-Père.

Aujourd’hui est un jour férié. C’est le lundi de Pâques.
A la sortie de Blannay, avec le fourgon, nous franchissons la Cure pour atteindre Givry.
Je me mets en route à 10h. La brume gomme le paysage. Le chemin rejoint le Cousin, un affluent de la Cure, près des ruines du moulin d’Argent. Il chemine vers l’est dominant la vallée parmi les vergers et les haies en fleurs. Délaissant une variante qui se dirige vers Avallon, le GR 13 bifurque, grimpe entre deux buttes boisées, descend sur Domecy-sur-le-Vault, blotti dans un vallon. Il grimpe à travers bois et cultures, arrive dans des landes. Il côtoie quelques vignes.
Vue sur la colline de Vézelay, face aux monts du Morvan. C’est un des hauts lieux de Bourgogne, la « colline éternelle », un des pèlerinages les plus importants de la chrétienté, une des voies historiques du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle que retrace le GR 654.
Une course de VTT a lieu dans les parages. Et de fait les vélos commencent à affluer sur le chemin.
Au hameau de Nanchèvre, le GR pénètre dans le parc naturel régional du Morvan. Par un chemin herbeux entre deux murs de pierres, il rejoint la vallée de la Cure et entre dans Saint-Père. Viviane m’y attend à 13h. Il ne faut pas s’attarder, car les VTT se font de plus en plus nombreux.


Après avoir mangé dans le camping-car sur les bords de la Cure à Asquins, nous rentrons dans l’après-midi à Saint-Fargeau.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire