dimanche 2 octobre 2016

Jeudi 21 mai 2009 : Vallée du Vignan – lac des Settons.

Depuis la vallée du Vignan, le GR 13 grimpe sur la crête par une laie forestière en pente raide. Il s’abaisse ensuite en palier pour rejoindre le chemin de Dun à Gouloux. Quittant la forêt, il emprunte une piste bordée de haies.
Bientôt il parvient au Saut de Gouloux, une cascade dans un petit cirque naturel, un trou de verdure et de fraîcheur. Je fais une pause, le temps de prendre une photo et de manger une pomme.


A Metz-Garnier, un hameau de Gouloux, je passe devant le « musée vivant de la Saboterie » où l’un des derniers artisans du département réalise des sabots. On peut en acheter, ainsi que des objets de boissellerie.
Le temps s’est couvert. Un crachin timide s’essaie à mouiller le tee-shirt, sans suite. Sur route, puis sur sentier par endroit inondé, l’itinéraire se poursuit jusqu’au lac des Settons (580 m).
Ce fut le premier lac créé dans le Morvan en 1858 pour le flottage du bois, sur la Cure. A jour déterminé, on procédait à la débâcle qui déclenchait le flot. Tout au long des rivières, on trouvait des hommes qui empêchaient les bois de s’accumuler ou de s’accrocher aux rives. Les fûts rejoignaient les ports de triage avant d’être acheminés jusqu’à Paris.
C’est le plus aménagé des lacs morvandiaux et, grâce à ses infrastructures, un peu trop fréquenté à notre goût. Nous cherchons à manger dans le restaurant au dessus duquel débouche le GR. Mais il y a trop de monde, en ce jeudi férié de l’Ascension.

Après quelques essais infructueux, nous mangerons dans le Boxer en cours de route près du lac de Chaumeçon avant de rentrer à Saint-Fargeau.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire